contact@cielea.fr

Cie LEA

Association Ecorpsabulle

Spectacles

Notre écriture prend sa source dans la friction des corps, elle interroge nos manières d’être en relation et façonne une danse de l’altérité. Comme des fils de vies déroulés en danse et en musique, fils tirés à l’oubli, fils dérobés à l’indifférence, nos pièces sont issues de, évoquent, questionnent et vont vers la rencontre.

La puce, le chameau et les autres

création 2018 en coproduction avec la Cie Comme sur des roulettes Autour de poèmes choisis de l’album Les animaux et leurs poètes (Albin Michel Jeunesse), Annette Banneville et Lolita Espin Anadon créent un langage de musiques et d’images porté par la voix et le corps, langage qui fait écho à la fascination des très jeunes enfants pour le monde animal.

De Paul Claudel à Andrée Chedid, de Jules Renard à Robert Desnos, ces poésies, délicates miniatures ou petites histoires, donnent vie à un bestiaire qui va de la puce à l’éléphant. Une proposition qui célèbre le potentiel de joie, de liberté et d’inventivité de l’enfance.

In-stabulation

création 2017 Avec In-stabulation, nous valorisons ce contact si spécifiquement plein et cette écoute que l’on retrouve chez les travailleurs des champs et dans le champs chorégraphique.

Il s’agit de créer une transformation charnelle de l’espace-temps du corps impliqué du travailleur agricole faisant appel à la fois à l’individu, au collectif, à un engagement, à une responsabilité, à une poétique et à un mystère.

La beauté du geste

création 2017 Partant du corps impliqué dans le travail de l’élevage, en particulier pour la production laitière, ce trio masculin cherche à dégager la force vitale et la poésie contenues dans ces gestes répétitifs.

C’est tant un hymne à ceux qui nous nourrissent qu’un questionnement sur les liens familiaux en jeu dans les exploitations agricoles, ces liens qui soutiennent et enferment dans le même temps.La beauté du geste interroge ce mystère de l’attachement si fort à quelque chose qui se perpétue, ces signatures de corps, ces empreintes ancestrales et ces métamorphoses dans les corps au travail. Les danseurs, incarnant un besoin profond d’appartenance, répètent les gestes, parfois jusqu’à l’épuisement. Les jets d’énergies strient l’espace, les corps s’attirant et se repoussant, magnétiques, comme une montée de fièvre.

Murmurations ou le plongeon des étourneaux

projet 2019 – 2020

Les murmurations sont les rencontres de nuées d’oiseaux en vol, avançant comme un seul corps. Nous apprenons que les populations d’oiseaux vivants en milieu agricole ont perdu un tiers de leurs effectifs en 17 ans. La prise de conscience collective des enjeux écologiques est urgente. Nous tournant vers la question du collectif à l’école, cette conscience écologique nous semble applicable à une forme d’écologie relationnelle: écouter, trouver sa place, faire de la place, recycler, harmoniser, prendre soin, partager, plonger ou s’envoler ENSEMBLE. Dans les murmurations d’oiseaux, le groupe se trouve dans un état collectif particulier qui permet aux informations de se propager. C’est en quête de cet état collectif permettant la circulation, persuadés que le développement d’une éducation sensible et respectueuse est un enjeu majeur, que nous plongeons dans ce nouveau projet de création.

Contactez nous !

Cie LEA – Association Ecorpsabulle

Théâtre | BP 330 | 50010 SAINT LO cedex | France Lolita Espin Anadon Chorégraphe Lucile Martin Attachée de production Fiona Boscher Assistante à la diffusion et à la communication

contact@cielea.fr

http://ecorpsabulle.canalblog.com/ Suivez nous sur FACEBOOK          Suivez nous sur Vimeo