contact@cielea.fr

Murmurations ou le plongeon des étourneaux

création 2020

Une création chorégraphique et musicale pour tou.te.s dès 6 ans posant la question du collectif à l’école à partir de l’observation des murmurations d’oiseaux (regroupement de nuées d’oiseaux en vol). 

Chorégraphie Lolita Espin Anadon
Musique Annette Banneville
Texte Vanessa Simon-Catelin
Interprétation Annette Banneville, Lolita Espin Anadon et Ana Popovic (et un groupe d'enfants de dix ans en première partie dans le cas du projet pédagogique associé )
Regards bienveillants Matthias Groos – Cie 29x27 et Ambra Senatore dans le cadre du dispositif Les femmes sont là – La Fabrique de la danse
Création lumière et régie Pierre Bayard 
Vidéo Christophe Bunel
Costume Marion Danlos
Une co-production Cie LEA-association Ecorpsabulle, Théâtre de la Ville de Saint-Lô et Chorège à Falaise, avec le soutien du Festival Paroles Paroles à Honfleur, du Centre culturel de La Hague et du Sept-cent-quatre-vingt-trois à Nantes.
La Cie Lea-association Ecorpsabulle est conventionnée pour 2 ans (18/19) avec la Région Normandie et pour 3 ans (18/20) avec le Département de la Manche et la ville de Saint-Lô.

Au commencement, il y a l’observation des murmurations, ces nuées d’oiseaux capables de voler ensemble sans heurt et le désir de questionner les états de corps de groupes d’enfants scolarisés en CM2.

Il y a aussi le désir de s’immerger à l’école, dans la classe des « grands des petits », dans la période de transition entre l’école élémentaire et le collège, juste avant le grand plongeon de la sixième.

Comment bougent ces groupes? En suivant quelles trajectoires?

Quelles stratégies de mouvement peuvent permettre à chacun de trouver sa place dans le groupe? Comment, à l’image des oiseaux dans les murmurations, n’exclure aucun individu?

Une fille et un garçon de 10 ans découvrent le phénomène des murmurations. Ils se posent alors la question de leurs conditions de vie dans 10 ans.  Ils apprennent à écouter, faire de la place, trouver leur place, recycler, harmoniser, prendre soin, partager et s’envoler.

Ensemble

« Un conte onirique contemporain musique et danse dans lequel deux enfants plongent dans l’observation des murmurations, faisant naître l’espoir de continuer longtemps à écouter le chant des oiseaux. »

Note d’intention de la chorégraphe:

« Je souhaite me nourrir des trajectoires de ces murmurations d’oiseaux, qui ne laissent aucun individu à l’écart, pour écrire cette pièce.

A mes yeux elles forment à la fois un miracle de maintien de l’harmonie, d’adaptabilité, et à la fois un exemple de créativité en collectif, se projetant dans plusieurs niveaux de l’espace aérien.

Les scientifiques notent deux types d’interactions principales dans ces trajectoires collectives: l’attraction et l’alignement.

Ces deux options donnent lieu à trois formes de mouvement collectif: la polarisation, le vortex et la structure longiligne, qui sont au cœur des principes de composition de la pièce.

Ce printemps nous apprenons que les populations d’oiseaux vivants en milieu agricole ont perdu un tiers de leurs effectifs en 17 ans.

La prise de conscience collective des enjeux écologiques est urgente.

Me tournant vers la question du collectif à l’école, cette conscience écologique me semble applicable à une forme d’écologie relationnelle: écouter, trouver sa place, faire de la place, recycler, harmoniser, prendre soin, partager, plonger ou s’envoler ENSEMBLE.

Dans les murmurations d’oiseaux, le groupe se trouve dans un état collectif particulier qui permet aux informations de se propager.

C’est en quête de cet état collectif permettant la circulation, persuadée que le développement d’une éducation sensible et respectueuse est un enjeu majeur, que je plonge dans ce nouveau projet de création.

Lolita Espin Anadon